Sécurité : des failles vieilles de 27 ans découvertes dans le serveur d'affichage X Window

Ilja van Sprundel, un chercheur en sécurité de IOActive, a découvert un grand nombre de bugs dans le code source du système d’affichage open source X Window. Ces bugs sont causés par le code de base du serveur X et certains d’entre eux seraient présents depuis 1987. Ces bugs pourraient être exploités afin d’accéder à la mémoire non initialisée du serveur X, ce qui pourrait provoquer des erreurs de segmentation, ou utilisés pour exécuter du code arbitraire. Ils représentent donc des failles assez importantes.

Parmi ces failles, on peut citer le risque d’un déni de service en raison d’un malloc non vérifié lors de l’authentification du client. Ce dernier peut provoquer une erreur du système dans le serveur s’il envoie les valeurs qui feront échouer le malloc. Un autre bug concernant les entiers peut provoquer des débordements de mémoire (overflow), et une troisième faille permet de lire ou d'écrire au-delà des limites de la mémoire allouée lors du traitement de la demande.

Le risque est encore plus grand si « le serveur X est exécuté avec les privilèges root ; s’il est exposé aux clients du réseau ou limité aux connexions locales ; et s’il utilise des extensions de protocoles touchées, en particulier l'extension GLX ».

Ilja van Sprundel a travaillé avec l'équipe de sécurité de X.org pour confirmer et régler ces problèmes. Les corrections sont disponibles uniquement dans les commits git pour l'instant, mais sont prévues pour être incluses dans le xorg-server-1.17.0 et xorg-server-1.16.3.

Source : X.org

Enregistrer un commentaire