Les processeurs Intel x86 souffrent d'un défaut



Christopher Domas, un chercheur en sécurité a révélé l’existence d’un défaut de conception grave qui affecte les processeurs Intel basés sur l’architecture x86, depuis près de deux décennies. A la conférence Black Hat pour les hackers, le chercheur a présenté une preuve de concept dans laquelle il a montré comment exploiter ce défaut pour installer des rootkits dans le System Management Mode (SMM), l’espace protégé de la puce. Il s’agit d’une réelle menace dans la mesure où le SMM gère la sécurité au niveau du firmware, et la portée est très grande puisque cela concerne l’ensemble des processeurs Intel fabriqués avant l’année 2010.

Le défaut en lui-même n’est toutefois pas une menace, mais si un attaquant arrive à avoir les privilèges administrateurs sur votre machine, il peut l’exploiter et installer un logiciel malveillant dans la zone protégée de la puce. Dès ce moment, le malware devient invisible sur la machine et peut sévèrement compromettre le système. Le chercheur évoque par exemple la possibilité d’endommager le système BIOS. Le malware devient aussi persistant sur la machine de sorte à infecter à nouveau le PC après la réinstallation de votre système.

La fabricant de puces a été informé et a publié des mises à jour pour certains de ses processeurs. S’il faut encore espérer que les mises à jour ne seront pas ignorées par les utilisateurs, il faut également noter que ceux qui utilisent des puces pour lesquelles aucune mise à jour n’a été publiée resteront toujours exposés. Pour ces derniers, il est conseillé de passer à un processeur plus récent, puisque le problème semble être difficile voire impossible à corriger.

Sans pour autant faire de démonstration de faisabilité pour les processeurs AMD, Christopher Domas pense qu’ils pourraient être aussi affectés par ce défaut de conception puisqu’ils sont également basés sur l’architecture x86.

Source: Developpez.com

Enregistrer un commentaire